l’inutilité.

l’enfer, sans paix intérieur, sans acceptation de l’inutilité dans la satiété. La paix c’est en soi, la paix c’est en société.

Le futur c’est la mort.

De toute manière le futur c’est la mort.

C’est une épreuve obligatoire.

  • Il n’y a plus rien à dire, tout à déjà été DIT et pensé.
  • Il n’y a plus rien à faire, tout à déjà été fait et automatisé.
  • Il n’y a plus rien à créer, tout à déjà été rêvé et spolié.
  • Il n’y a plus rien à aimer, plus rien à vivre nulle part.
  • Il reste seulement d’en finir vraiment – en tant qu’individu et monde / société.

L’inutilité existentielle, de toute chose et de tout être.

  • L’immortalité pour quoi faire ?
  • La vie et la quête de la plénitude pour quoi faire ?
  • Remplir le vide de vos existences par des éternelles fictions ? Cela s’appelle l’enfer.
  • La liberté pour quoi faire ?
  • Le pouvoir sur un monde, sur les autres, sur soi, pour quoi faire ?
  • C’est la grande QUESTION.
  • POURQUOI VIVRE ? AU NIVEAU PLUS QUE CONSCIENT EN TERME HUMAIN : POURQUOI VIVRE ?

L’homme cherche toujours à remplir son temps  : que va t’il faire quand plus rien ne sera à faire ?

 

Enfin commencer à ÊTRE ? au lieu de chercher à avoir , accumuler : capitaliser. Détruire et reconstruire.

Décider de tuer ceux qui ne servent à rien ? possible ou pas … la folie règne bien dans le coeur et la raison des hommes

Comment vivre alors ?

La force ou l’amélioration est elle un critère rationnel de sélection dans un monde ou tout est inutile ? TOUT sera fait par autre chose que du vivant et du conscient : on peut automatiser le monde, la galaxie et l’univers : sans aucun être vivant pour peupler l’infinie immensité.

Alors, oui, la déité sera atteinte par une partie des singes humains qui au passage peuvent tuer une large partie de la population, il faut crier au loup : les mots ou votre richesse ou même une force armée et une puissance nucléaire risque de n’être stratégiquement pas grand chose.

Est il inutile de s’opposer à la folie humaine quand c’est votre vie, liberté et futur et celle des milliard de personne qui sont en jeu ?

Qui désire la paix et est prêt à défendre autre chose ? contre la loi du plus fort seulement économique, du plus riche.

« Il faut faire le désespoir des hommes, pour qu’ils jettent leur humanité dans le vaste tombeau de la nature, et qu’en laissant leur être humain à ses lois propres, ils en (re)sortent. »

Peut être faut il vous dégouter de tout, de vous même et de toute nature pour que vous y veniez ? Comment vous dégouter , dans la satiété, vous combler de tout, vous engorger, vous montrer l’abime, l’infinie, même également vous le donner à porté de mains.

Advienne que pourra.

Le futur est ULTRA ABONDANT EN TOUT, MÊME EN PIRE, ET EN CHOSE QUE VOUS NE POUVEZ PAS IMAGINER, ET EN CHOSE QUI VOUS DÉPASSERONT TOUJOURS DE LEUR INFINIE GRANDEUR: VOUS NE VOUS CONTRÔLEZ PAS VOUS MÊME, ALORS COMMENT ALLEZ VOUS CONTRÔLER LE FUTUR ? COMMENT ALLEZ VOUS DISSOCIER LA VOIE DU PIRE ? Vous cherchez tant l’horreur, vous suppliez le mal de venir salir vos mains pour pouvoir le culpabiliser, mais le comble de votre malignité, de votre folie/maladie ironique, c’est qu’il n’y a que vous, toujours : pour TOUJOURS. VOUS. Le mal véritable n’est pas aussi bête que vous, seigneur des enfers. Le devil à de la sympathie pour vous, et votre capacité à toujours faire des mauvais choix.

  • Tant d’horreurs sont possible. Il y a de quoi faire.

  • ( Deux guerre mondiales et 3 milles ans de monstruosités a tous les niveaux ne vous ont pas suffit ? finissons en beauté ? )
  • On se croit encore humain, on pense comme il y a 100 ans : alors que le monde a changé, on pense en capitalisme dépassé … et on tue et fait souffrir directement et indirectement. Et on continue alors qu’on a pas DE SOLUTION : VOUS N’EN AVEZ PAS A PART CONTINUER TOUT DROIT LA GUERRE MONDIALE. Les humains ont t’ils vraiment changés ?
  • Voulez vous voir de nouvelles atrocités , que votre esprit ne peux pas encore imaginer ?
  • TOUT EST POSSIBLE … MÊME LE PIRE DU PIRE DANS L’ABIME.

Hitler est un homme, comme les hommes qui ont lancé le crash MONDIAL de 1929, ou décidé de guerres mondiales ou non. Et vous êtes surement également un nazi, dans cette guerre systémique : le compteur des morts tourne, … et rien, et pour rien …

Toute la différence entre le futile et l’inutile. Il n’y a pas besoin d’un petit ange déchu pour créer l’enfer : les humains savent très bien se créer leurs propres enfers. TOUJOURS.

Il faut bien que des personnes défendent coute que coute l’inutilité, l’art vivant, la culture, la volupté, l’horreur, et la saleté, l’information du monde de l’information ce qui vit réellement : ce qui n’entre pas dans la case techno-logique et pyramide de pouvoir : sans pourtant s’opposer au mouvement qui est déjà bien en marche.

Nous sommes bien entre monstres jusqu’à la fin qui approche : le dalei lama ou jésus en sont également, avec une autre stratégie politique : c’est tout ou rien … ou rien.

Peut être faut il extrémiser l’inverse pour comprendre le flou de la logique du monde : laquelle permet tout, même le pire.

 

Citations

Les hommes connaissent tous l’utilité d’être utile, mais aucun ne connaît l’utilité d’être inutile.

Zhuangzi (Tchouang-Tseu)

Qui s’attache à des inutilités, perd ce qui lui serait utile.

  • L’espoir est le pire des maux car il prolonge la souffrance de l’ homme. […]
  • « L’espérance, c’est le désespoir surmonté. » Georges Bernanos. Et seulement celui ci.

Qui peut n’être pas convaincu de son inutilité, quand il considère qu’il laisse en mourant un monde qui ne se sent pas de sa perte, et où tant de gens se trouvent pour le remplacer ? [Jean de La Bruyère]

«Je traite avec dégout ceux qui ont la bonté ; je traite avec dégout ceux qui sont sans bonté. Et ainsi je ne gagne RIEN.» ( et peut être gagnent ils la satiété, ils n’écoutent pas la raison, alors peut être que l’horreur ? ) [ PSITseu ]

«La meilleure façon de combattre le mal est un progrès résolu dans le mal.»
[ PSI-Tseu ]

«Les non révolutions prolétariennes ne raillent pas impitoyablement les hésitations, les faiblesses et les misères de leurs premières tentatives ne paraissent pas abattre leur adversaire que pour lui permettre de puiser de nouvelles forces de la terre et se redresser à nouveau formidable en face d’elles, ne reculent pas constamment à nouveau devant le vide infinie de leur propre but, jusqu’à ce que ce soit crée enfin la technique qui rende impossible tout retour en arrière.»
[ PSI-Marx ] ( Le 18 brumaire de napoléon bonaparte, repris par debord et les situationnistes )

«A une machine humaine plus perfectionnée, ne correspondra RIEN.»
[ PSI-Tseu ]

«Celui qui a inventé le tableau a aussi inventé l’abime.»
[ PSI-Tseu ]

«Celui qui a inventé le bateau a aussi inventé le naufrage.»
[ Lao-Tseu ]

«Quelle belle conception les anciens avaient de la mort : repos des bons, terreur des méchants ! La mort, c’est l’épreuve de la vertu.»
[ Lao-Tseu ]

L’amour n’efface rien, ne retranche rien, ne tue rien, il dissimule, l’amour est un hypocrite voilà tout. [Jean Basile] Le grand khan

La satiété engendre le dégoût.  [Montaigne]

Et puis, quand ils sont épuisés, les hommes et les femmes vont à l’église.
Et ils se marient.
Être fatigué n’est pas la même chose qu’être riche, mais la plupart du temps c’est assez proche. Chuck Palahniuk, Fight Club

La pudeur est le parfum de la volupté ; la satiété est l’arôme du dégoût. Et la pudeur accroît la volupté, comme la satiété l’écoeure. [André Suarès]

Voilà l’homme

«La plus grande révélation est le silence.»

Qu’on leur coupe la tête. Vous deviendrez la reine rouge !

NON ? Pas encore ? Vous êtes certains de vos choix ? Vous voulez voir l’abime de vos yeux ? comme ça ne vous suffit pas … bientôt … On croit que ce qu’on voit : alors la peinture va continuer jusqu’à ce que je ne vous souhaite pas d’aller, vous devriez choisir de vous arrêter ( ce n’est pas une menace c’est un conseil – le futur est horrible  )

Les choses se décomposent et le centre s’écroule.

C’est peut être que tout doit mourir un jour ?

7 réponses à “l’inutilité.

  1. Salut, pour être polis, permet moi(pauvre déchet de la Terre que je suis censé être, si j’en crois cette article, la preuve en est que mes fautes d’orthographe font peine à voir) de te demander d’être plus consciencieux lorsque tu t’adresse à n’importe qui, et précise que tu est complètement dogmatique et subjectif(je sais que l’objectivité n’existe pas mais grand bien nous en fasse car l’inexistant en ce monde à sa place dans notre imagination, ne serait-ce qu’en tant que concept). Si tu veut « avoir » le rôle d’un philosophe, ou d’un penseur, ou d’un dactylographe qui pense pouvoir faire réfléchir les gens, que la finalité soit bénéfique ou « maléfique », selon les critères de notre si « belle » morale, enfin si tu te complait à poser des questions sans réponses, que tu te suffis à toi même dans cette objectif, continu, si cela consolide ton ego, ou grandis ton orgueil, mais je tiens tout de même à préciser que si tu ne définis pas les termes que tu emplois à tort et à travers à outrances selon des connotations qui échappent à leur propre champ sémantique tes affirmations, et citations, et thèses, et idées, ne possède pas plus de sens que celui que tu t’acharne à attribuer à la vie, car j’espère que depuis l’écriture de cette ensemble de mots, tu as changé d’avis car si ce n’est pas le cas, je dirais « dommage ». Au cas où tu n’aurais pas eu une enfance conforme aux normes actuellement établis et reconnus, je te signale que la plupart des gens qui prennent la peine de lire ce genre d’article(ressemblant à la crise d’un enfant capricieux qui s’obstine à vouloir persuader les autres que c’est lui qui as raison, qui persiste à vouloir démontrer ses croyances en pensant justifier tout ceux à quoi il fait référence, mais si tu me précise que tu est tout à fait d’accord avec moi, ne serais-ce que au sujet du manque de justification, si tu daigne me répondre, eh bien je noterais déjà un net progrès…), sont des personnes qui on déjà approfondies de telle thèses, et ta façon de procéder est intolérable selon moi, tu fait de pures allégations, je ne suis pas là pour te dire « pour qui te prend tu à juger de manière aussi irresponsable l’humanité », ton « étude » de l’inutilité à plutôt l’air d’être un devoir de philo mal organisé où le raisonnement est stérile, logique puisqu’il semblerais, si je ne m’abuse(puisque tu semble apprécier d’écrire avec emphase), que tu donne ton avis, mais il est bien vide si on le compare au nombre de choses qui ne sont pas de toi, donc je ne suis pas là pour te dire, tu est mal « placé » pour écrire ce que tu as écris, moi-même je prônerais le fait que « C’est parce que je suis, que je sais pourquoi il ne faut pas être… », mais en posant des questions par rapport à l’inutilité, tu arrive forcément aux valeurs des choses, car comme tout est relatifs, que tout dépends de tout, que tout est question d’équilibre concernant les phénomènes qui ponctuent notre réalité, que tout est rien et que rien est tout à cause de la faillibilité de notre langage, tu arrive forcément et irrémédiablement, à des questions sémantiques d’ordre « original/fondatrice » si tu me permet ce néologisme, en bref tu t’enfonce dans du « pourquoi », or tout homme qui as déjà pensé en ce monde, a su, sais ou ce souviendra qu’il savais que les réponses que l’on donne aux « questions de pourquoi » n’ont pas de fonds, ni de limites, ni de fins, ni de ce que tu veut enfin elles ne dépendent que de nous, car tu dois savoir, étant un être humains surement aussi normalement constitué que je le suis que la valeur des choses ne dépendent, que de tout oui, mais pas directement de tout, elles ne dépendent directement que de nous, le sens donne la valeur, nous donnons le sens, demande à Albert Camus si tu n’en n’est pas sur, alors tout à étais dit, mouais bof, fait plutôt une synthèse de réflexions métaphysiques(y a de quoi faire et c’est approprié à ceux à quoi tu semble t’intéresser) c’est sur qu’en disant que l’eau mouille à chaque fois que de l’eau me mouille je suis plus avancé… en fait non, au cas où mon ironie serais passé inaperçus, si tu ne prends pas en compte justement tout ce qui as étais dit, ta réflexion ne représentera en rien une évolution par rapport aux référentiels actuels des connaissances humaines sur le domaines considérés, ici, l’utilité… Si j’avais à donné mon simple avis sur cette page je dirais, le boulot d’une personne frustré qui n’as pas trouvé toutes les réponses à ses questions = autrement dit qui ne c’est pas encore rendus compte de leur inexistences ou qui pense qu’il existe une vérité, une vision des choses, une attitude, qui surpasse les autres d’un point de vu pragmatique, mais bon, tout ton boulot souligne tellement de contradiction te concernant(oui donc ton humanité, ne rendant la lecture de tout cela que plus pathétique), si ça te plait de t’enfoncer dans l’idée que tu « avancera » en pratiquant l’auto – culpabilisation(illustré par ce genre de maxime: « personne n’est innocent, tout le monde est coupable. »), tu dois surement savoir qui si on suit le raisonnement(absurde que tu propose, en même temps si on s’émancipe de toute notre culture et de nos préjugés, donc de nos valeurs et que l’on change nos rapports aux choses, il n’existe guère de raisonnement qui poussé à un certain point/rang, n’est pas absurde…), l’inutilité, stipule, rappelle, inexorablement, que tout est vain, et que ton travail, non sans-défauts, n’as donc pas lieu d’être, cette dualité que je préfèrerai nommé paradoxe dépossède ce « travail/loisirs »(il n’y a ici aucune connotation péjorative) de toutes crédibilité, ce qui est équivalent à ce que je répète depuis le début mais je tenais à ce que ma réponse reflète partiellement, au moins, ton travail qui me parais à mon misérable avis et jugement, médiocre. Un dernier conseil, et non des moindres, dont l’utilité est de te cultiver, si possible, si tu ne connais pas l’auteur que je te propose de lire: lit du Jacques Lacan.

    • Je ne pense rien, mais rien du tout
      Je ne cherche pas à paraitre, ni à devenir

      et ce n’est pas sensé être quelque chose

      Je ne cherche Ni a obtenir, et pas par ce blog

      Ce n’est pas de la philosophie, je ne suis rien, je suis ce que je décris RIEN

      Tellement RIEN

      Hé tu as remarqué que ca en fait des banalités, que tout le monde ignore TELLEMENT ( que ca mérité injures ) et qu’on devrait se demander si un cadre commun de dites banalités ne serait pas foncièrement utile pour ramener les imbéciles DANS L’ERREUR : TOUS , au moins sur le meme sujet.

      L’ERREUR

      • Ma manière de m’exprimer est la mienne

        Ma méthode de travail est la mienne, brouillon et vaste

        ce n’est pas sensé se terminer

        mais tu peux juste lire les titres ca revient au meme, le reste n’est que crachat contre l’humanité

      • Il faut bien quelqu’un qui dise que TOUT LE MONDE A TORD, TOUT LE MONDE

        CETTE PERSONNE NE DIT PAS QU’ELLE A RAISON : ELLE NE PROPOSE RIEN

        Je n’en vois pas beaucoup des personnes comme ca

        VOUS AVEZ TORD, DANS VOS VIES, DANS VOS VISIONS DU MONDE

        TOUT EST ERREUR

        Le problème ne s’arrette pas au plus gros probleme de l’humanité qu’est la disparition totale du travail dans un monde qui pousse au travail ( soit de la schyzophrénie comme mode de pensée ) mais également TOUT LE RESTE, la consommation, la quasi totalité des actes de ces sociétés et de ces vies

      • Ne t’en fais pas tout le site va être revu

        Tant que ca fait jaser les passant qui passent

        Tu vois j’aimerai aussi que cette énergie aille vers la construction de projets concrets … par exemple l’hydroponie pour tous… et bien non : encore de l’erreur ? C’est ce qui pousse au lynchage de la collectivité

        L’homme s’adapte a tout meme au pire et le devient🙂 , n’est ce pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s