L’Ouverture, le système, la singularité

L’Ouverture est une philosophie mise en avant dans différents mouvements philosophiques, culturels, religieux ou politiques.

L’ouverture (en parallèle avec le Principe responsabilité, et le Principe de précaution) est un des choix de politique de société important pour l’avenir :

  • Selon Jamais Cascio : Une Singularité se basant sur l' »accès-libre » est une réponse aux risques à venir. Les personnes qui ont embrassé la possibilité d’un grand bouleversement pour l’humanité dans un avenir proche (appelé parfois singularité) devraient s’occuper à rendre possible l’intégration globale des intérêts particuliers dans des systèmes ouverts, au moins autant qu’ils travaillent à rendre possible la singularité.1
  • Openness and the Metaverse Singularity by Jamais Cascio, Originally presented at Singularity Summit 2007, September 8, 2007. Reprinted with permission on KurzweilAI.net November 7, 2007. « For me, the solution is clear. Trust depends upon transparency. Transparency, in turn, requires openness. We need an Open Singularity. »

Les degrés d’ouverture :

Sommaire

En politique

L’ouverture en politique est la devise du libéralisme.

L’ouverture en politique est une technique politique qui peut être utilisée sans nécessairement l’adéquation aux idées extérieur dans le courant politique.

  • Les ouvertures utilisées par le gouvernement de Nicolas Sarkozy et amoindrir les forces politiques adverses sur l’échiquier politique, et l’espace médiatique. Reprenant le modèle appelé triangulation utilisé auparavant par Tony Blair.2
  • Le Glasnost, et la politique néolibéral de Mikhaïl Gorbatchev, la Perestroïka : permis de vanter les bienfaits du libéralisme au peuple pendant une crise secouant le pays pendant le début de la mise en place du néolibéralisme.
  • L’ouverture culturelle entre la France et l’Allemagne pour ne plus revoir se produire de guerre : en intégrant les langues et l’histoire dans le système éducatif.

Le philosophe et sociologue Slavoj Žižek remarque la contradiction dans l’apparence d’ouverture du libéralisme et le résultat qu’est le mondialisme ou encore au niveau de l’individu et de son rapport avec autrui, et il invite au contraire à un respect multiculturel, et un respect entre les personnes en acceptant de mettre une distance, c’est-à-dire sans nécessairement avoir à tout afficher ouvertement dans une comédie humaine : car « nous ne sommes pas l’histoire que nous racontons aux autres », et « hitler racontait une histoire sur lui, et cette histoire était un mensonge ». 3 ( voir la Laïcité en France )

L’ouverture aujourd’hui

Résumé de George Siemens, créateur du Connectivisme (théorie de l’apprentissage) 4 :

L’open source est souvent présentée comme une méthode, et non comme une idéologie – IE l’open source est une démarche de travail collaboratif, en création partagée, en itération continuelle (insérez votre citation favorite de Torvalds ou citer Raymond sur les bogues, les yeux, les cathédrales, les bazars, les sorties anticipées / en retard , etc.), mais l’ouverture n’est pas une méthodologie. L’ouverture est une idéologie qui va dans le sens de la démocratie. C’est digne d’une discussion théorique. Divers modes de mise en œuvre devraientt faire l’objet de débats et de critiques.

Pourquoi une position idéologique sur l’ouverture est-elle importante?

La réalité érode les idéologies pendant leur mise en œuvre. Aux Etats-Unis – et partout dans le monde, d’ailleurs – de nombreux organismes existent pour préserver la démocratie, les droits individuels, etc. Cela est nécessaire parce que les idéaux théoriques sont façonnés (modifié) dans la mouture de la réalité. Parfois, cela est nécessaire – les époques changent, les valeurs changent. Parfois, cependant, nous devons – par notre simple volonté et notre entêtement – plier la réalité aux idéaux qui ont été soigneusement débattus.

Si nos fondements de l’ouverture est ce que nous voyons aujourd’hui – des systèmes fermés, comme Blackboard et Facebook pourtant appelés « ouverts » – alors je suis préoccupé par quoi l’ouverture se traduira dans un futur proche. Au rythme actuel, l’ouverture sera bientôt indistinguable de la monétisation et de l’utilitarisme.

[…]

Presque tous les logiciels / technologies les plus populaires développées pendant cette décennie ne sont pas open source: YouTube, Facebook, Twitter, iPhone, Kindle, etc. Les seuls outils qui viennent d’emblée à l’esprit sont WordPress, et à un degré moindre, Drupal.

Google a défini la transparence dans leur organisation 5:

« Il y a deux éléments à notre définition de l’ouverture : la technologie ouverte et l’information ouverte. Les technologies ouvertes incluent l’open source, c’est-à-dire que nous sortons et nous soutenons activement le code qui permet la croissance de l’Internet, et des standards ouverts, ce qui signifie que nous conformons aux normes acceptées et, s’il n’en existe pas, nous travaillons à créer des normes qui permettent d’améliorer l’ensemble des internet (et pas seulement pour le bénéfice de Google ). L’information ouverte signifie que lorsque nous avons des informations sur les utilisateurs nous l’utilisons pour fournir quelque chose qui est précieux pour eux, nous sommes transparents sur les informations que nous avons sur eux, et on leur donne le contrôle ultime de leur information. »

Google n’est pas intéressé par l’ouverture dépassant une vision utilitariste. En fait, Google est l’utilisateur ultime de l’ouverture – ils proclament fièrement qu’ils sont « fondée sur l’ouverture » et qu’ils sont « le plus grand contributeur open source dans le monde, contribuant à plus de 800 projets avec un nombre total de lignes de code open source de plus de 20 millions « .

Pourquoi font-ils cela ?

Pour des raisons concurrentielles. Si Google avait trouvé un meilleur effet de levier de concurrence avec Microsoft (et autres) dans un principe de propriété, ils s’en seraient volontiers emparés. Google est direct en déclarant qu’ils sentent que « l’ouverture va gagner ». Pour Google, l’ouverture est un levier de la concurrence, pas un principe qui devrait être poursuivi dans son propre droit. Si, et quand, une autre base de concurrence sera découverte, l’ouverture aura le siège arrière. L’objectif, après tout, est le profit.

Avons-nous besoin d’une organisation semblable à la FSF qui préserve l’ouverture ? Un groupe de défense ?

Avons-nous besoin d’une plus grande formalisation et de promotion de la transparence dans l’éducation ? Ou est-ce que l’ouverture en tant qu’idéologie n’aura que peu ou pas de traction en dehors d’un petit groupe de fanatiques marginaux ?

L’incertitude sur la manière d’organiser l’ouverture est précisément ce qui a causé certains (google…) à se déporter vers la pragmatisme. Pourquoi passer des jours, voire des mois, à débattre des détails en apparence insignifiants de l’ouverture ? Pourquoi ne pas produire juste quelque chose et le partager de la manière que vous voulez ? Pourquoi ne pas laisser l’ouverture évoluer sans intervention des individus ?

Robert Hutchins a déclaré que «la mort de la démocratie n’est pas susceptible d’être un assassinat, d’une embuscade. Ce sera une lente extinction de l’apathie, de l’indifférence et de la sous-alimentation « . Une préoccupation similaire existe pour l’ouverture en général et dans l’éducation.

En informatique

Les degrés d’ouverture présent sous différentes formes de réseau, se répercutant sur le fond, le contenu, le type d’accès, et la mentalité :

Internet vient du libre, comme le libre vient d’Internet. Cependant l’évolution récente du réseau, essentiellement financière et commerciale, le fait dériver vers d’autres modèles sociaux et économiques. Comment décrypter cette évolution, son origine, ses conséquences ? Est ce que l’internet commercial et étatique veut recréer un Minitel 2.0 contrôlable et moins libre ? 6

  • Google explique sa philosophie de l’ouverture : et donne l’accès et le contrôle privé sur l’ensemble des données personnelles des comptes utilisateurs.7.

La philosophie de l’ouverture en informatique est souvent caractérisée par une Gestion des ressources en communauté et doit assurer le libre accès à l’information ou au matériel nécessaire pour les projets autonomes : c’est-à-dire permettre les contributions d’un large éventail d’utilisateurs / contributeurs, sans hiérarchies, et avec une structure organisationnelle fluide : et autorisant même l’anonymat : ou le don de ressources totalement anonymement.

La Gestion commune implique généralement des décisions prises par une certaine forme de décisions par consensus ou de vote. Avec des répertoires ouverts tels que git, on peut prendre des projets dans leur propre direction, sans nécessairement entraver les progrès des autres.

Il est actuellement avancé pour faciliter la croissance de l’Open Source et des logiciel libre programmation communautés et impliquent la consommation et la production de Contenu gratuit. Ainsi que d’autres, notamment militant, ou comme dans la philosophie de Extropy. 8

En religion

Voir aussi

Wiktprintable without text.svg Voir « ouverture » sur le Wiktionnaire.

Bibliographie

Liens internes

Liens externes

Références

  1. Openness and the Metaverse Singularity by Jamais Cascio, Originally presented at Singularity Summit 2007, September 8, 2007. Reprinted with permission on KurzweilAI.net November 7, 2007. « For me, the solution is clear. Trust depends upon transparency. Transparency, in turn, requires openness. We need an Open Singularity. »
  2. De l’art maîtrisé de la triangulation en politique
  3. Authors@Google: Conférence de Slajov Zizek chez google
  4. Open isn’t so open anymore, blog officiel de George Siemens
  5. The meaning of open, Blog Google
  6. Conférence : Internet libre, ou Minitel 2.0 ? Article, PDF et vidéo. FDN
  7. Google explique sa philosophie de l’ouverture
  8. [Http://extropy.org/principles.htm Extropy.org]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s