L’état – de l’économique

Il n’y a pas de crise de la dette,

il n’y a pas de crise économique.

Il y a une crise de compétitivité qui est une fausse crise : la robotique et les systèmes informatiques existent ( et l’avancé de ceux ci dépendent aussi d’intelligence économique : et un travailler plus ne change rien en ce cas précis ). Il y a une crise politique globale, mais qui n’a rien à voir avec l’économie réelle …, soit la crise sociale … qui sert pourtant de fondement pour assoir un pouvoir totalitaire, sans réflexions DÉMOCRATIQUES sur la forme et le fond.

  • IL y a des choses qui ne doivent pas se marchander.

An assessment of the costs and benefits of a great debt-write off for European countries

Le professeur Evans a déclaré que ce que lui et ses collègues ont constaté « est stupéfiant ».

  • Les pays européen peuvent réduire leur dette totale de 64% grâce à l’annulation de la dette croisée interconnectés, prenant la dette totale de 40,47% du PIB à 14,58%
  • Six pays – Irlande, Italie, Espagne, Grande-Bretagne, France et Allemagne – peuvent amortir plus de 50% de leurs encours de la dette
  • L’Irlande peut réduire sa dette de près de 130% du PIB à moins de 20% du PIB
  • La France ne peut pratiquement éliminer sa dette – en la réduisant à seulement 0,06% du PIB

Solutions :

pdf: a-captive EU commission: Greenpeace report on the capture of EU by financial interests

This paper finds, through extensive network analysis, that a small group of tightly intertwined financial institutions control the bow of the global financial system. It is in effect, the world’s first super-organism. 147 trans-national companies that the global core that is owned by itself (3/4 of the ownership of firm’s in this organism are owned by firms in the organism). This organism is beyond governments. If it is self serving (and this shouldn’t be too hard to assume), it is the equivalent of a biological cancer that has metastasized.

bow-tie structure of global corporate control

Projection de Mai : Forecasts of China and US GDP to 2030

  • Ne tient pas compte de la géopolitique, et des freins aux frontières, dont la coupure du marché et ressources africaines.
  • Ne tient pas compte de la capacité de l’europe ou des usa à rebondire puis réindustrialiser avec de la robotique et à tirer de nouvelles ressources énergétiques abondantes ( notamment afrique / usa ). Sans oublier l’espace.
  • La vitesse de réaction et de mise en pratique au sein des nomenclatura sera surement ce qui fait la différence : il n’est plus l’heure de prendre son temps à faire des projets pour 2020 en nourrissant une flopée de fonctionnaires. Les projets doivent être développés complétement en 6 mois, l’investissement doit être rentable en un an.
  • Ce n’est pas d’abondance et de manque de pouvoir économique dont il est question alors : mais plus de rebond politique.

L’europe ne connait pas de problème de production de denrée, de nourriture.

  • Il faudrait accompagner la production individuelle , de nourriture et d’énergie. C’est une question de mentalité.

Le problème est idéologique, psychologique, financier, sociologique … … … ….

Il y a t’il des autres leviers que l’argent pour faire se motiver les gens, les communautés ?

  • a) l’idéologie, les médias ….
  • b) la force
  • c) les nanorobots

Le pouvoir de l’argent ne peut être repris en main ? Soit l’économique gagne totalement sur le politique pour créer une oligarchie – de malades, et refaire de la politique malade, soit le politique qui reste encore arrive à gagner sur l’économique : le renversement doit être total, la lente déliquescence du politique fasse aux fous de l’économique pose la question de savoir si quelqu’un réagira ou non , dans le bon sens. DE TOUTE MANIÈRE LA NOTION D’ECONOMIE DU SINGE DEBILE DISPARAIT … …. ….. DANS L’ABONDANCE !

  • La population peut crever.
  • Toutes les ressources peuvent être brulés.
  • Des assassinats politiques peuvent être accomplis.
  • Même des états peuvent décider de se mettre à l’écart en ayant les cartes pour pouvoir le faire : les cubains ne vivent pas si mal, ils vivent en tout cas.

La dette ventée par nos politiques de gauche ou de droite ( débiles , serviles , et lobotomisés) devient d’un seul coup un problème … MAIS RÉGLONS LE CE PROBLEME : EN DEUX SECONDES ! Ah ce n’est qu’un argument débile … pour détruire l’état sociale, dans un plan globale d’une intelligence TRÈS  MOYENNE : ( des cons … le plan ne doit pas être trop subtil pour qu’il soit compris par les cons eux mêmes )…

Solutions :

LA DETTE ON L’OUBLIE … C’est une écriture … Mais comment l’oublier :

  • LA RÈGLE D’OR SIGNIFIE LA SOUMISSION ET LA MORT : Vous êtes au courant j’espère bande d’imbécile !  alors les riches voudrez bien rendre les pauvres ( y compris les moyens riches et tout ceux qui ne sont pas encore en retraite ), pauvre pour l’éternité – voir des prostitués , voir des milliard de mort à terme sur cette planète.

Voici le message, de vos oligarques débiles ( également ) :

« Ah oui, il faut retirer les retraites aux vieux, remplacer tous les travails par des machines, détruire la sécurité sociale, couper les aides alimentaires

ET TUER TOUT LE MONDE : PAUVRES, et petits riches, tous des imbéciles … :) ( oh vous en êtes )

ne PAS PRENDRE DE RICHESSE OU ELLE S’EST ACCUMULE PAR MAGIE, ET NE PAS PARTAGER … ET TUER TOUT LE MONDE
NE PAS REMBOURSER LA DETTE : ON NE POURRAIT PLUS SE SERVIR DE CE PRÉTEXTE DEBILE POUR DETRUIRE L’ETAT SOCIAL

ET TUER TOUT LE MONDE »

  • Ne pas se soumettre à la règle d’or alors ? Ne pas se soumettre a la « communauté européenne » avec des dirigeants économique non élus démocratiquement ? Réformer l’union européenne et l’agrandir ?
  • AH ! Ça demanderait du courage, mais c’est possible si les abrutis prenaient le temps d’ouvrir deux secondes les yeux, ils y trouveraient surement leurs intérêts au passage : il faudrait des couilles, et des ovaires

Qu’est ce que la fortress europe ? non ce n’est pas un rêve nazi, c’est beaucoup plus vieux, c’est une vision d’un empire et d’une société politique, de l’espagne à la russie. Et la fortress europe politique et économique à toujours était la véritable HANTISE des anglais américains !!! Vous imaginez cet empire ? Indépendant de l’emprise « anglosaxone » , ah… dans un monde ou le pouvoir sur le monde n’est pas de la rigolade on prend soin de tout faire pour que le « malheur » de la fortress europe n’advienne pas.

Il faudrait de la conscience politique et économique, et les bonnes personnes, pour faire du nettoyage politique, comme on sait le faire en russie ou ailleurs d’autres manières.

On corrompt avec de l’argent, on corrompt l’idéologie, on met en place des personnes avec des visions idéologiques douteuses : et contre l’intérêt des peuples de l’europe ( ca se fait dans tous les pays du monde ). C’est une relecture intéressante de l’après  guerre jusqu’aujourd’hui ?

182. Bien plus loin que l’Oural

Avec la Russie, l’EU quintuple sa superficie, sa population passe de 500 à 700 millions d’habitants – plus du double des USA – et son PIB tend vers 40 % du PIB mondial, en faisant de loin la première puissance commerciale et industrielle du monde. Cette Europe élargie a une parfaite autosuffisance en hydrocarbures et est le plus vaste réservoir de matières premières de la planète. L’Europe ainsi agrandie est autarcique. Je ne dis pas ici qu’il faudrait en fermer les frontières – c’est un autre débat – mais il n’est pas mauvais de faire le constat que ce bloc n’a vraiment besoin de rien ni de personne. Bon pour l’évolution et bon pour la paix , car on n’aime sincèrement que quand on aime gratuitement. Sans dépendances.

Le bloc ainsi créé n’est pas un agglomérat disparate : il est le cœur de la civilisation occidentale. Il est au bout de la filiation « Athenes, Rome, Byzance, Renaissance, Science, Droits de l’Homme et Liberté». Il y a eu des moments noirs dans le cheminement de Occident, des croisades à la colonisation, mais ce qui en résulte aujourd’hui s’exprime dans une culture postchrétienne laïque qui se réclame de la tolérance et de la raison. Ce résultat me satisfait. Je ne veux pas en changer. Je souhaite que la civilisation occidentale continue…

[…]

Or, au moment où il faudrait cette union, tout un pan de l’Occident sur lequel on croyait pouvoir compter se désagrège. Les USA on quitté la famille. En discuter serait un autre débat, mais la suppression progressive des libertés et le retour vers la religion montrent bien que l’Amérique a pris une voie différente de celle de l’Europe. Aujourd’hui, les USA sont dans le camp de l’obscurantisme et marchent à grand pas vers la tyrannie. On peut souhaiter le retour de l’enfant prodigue, mais en attendant il faut se compter et faire sans eux…

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

An assessment of the costs and benefits of a great debt-write off for European countries

Une réponse à “L’état – de l’économique

  1. Je suis ravi de voir que vous aussi préconisez une grande union des Européens du Portugal à la Russie.

    C’est la hantise du monde anglo-saxon. Une gigantesque union comme celle-ci formerait une zone si puissante qu’aucun autre état ne pourrait rivaliser. Eventuellement la Chine, et encore, bien difficilement.

    Voila pourquoi tout sera fait pour l’empêcher. A commencer par une propagande qui vous oblige à vous justifier : « Qu’est ce que la fortress europe ? non ce n’est pas un rêve nazi ». Et oui, vouloir rassembler les peuples européens dans ce qu’ils ont de plus beau est immédiatement taxé de nazisme…

    A mon humble avis c’est la seule porte de sortie de ce monde. Il faudra que ça se fasse!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s