∞ 5 chemins pour atteindre l’Immortalité – et les miracles possibles

L’immortalité n’est JAMAIS ce que cela semble être : ce que cherche l’humain ( ou le transhumain ) on ne peut pas l’obtenir : LE TEMPS CONTINU, on évolue : Cela s’appelle la VIE.
Nous ne sommes qu’un « temple humain » où se manifeste l’évolution vers le « divin » : dans le monde de l’information, la culture. ( Le divin quelque chose que vous allez bientôt enfin vraiment comprendre )
Les 5 chemins :
  1. La recréation de sa personnalité dans un « ordinateur », ou l’éducation précise d’une conscience artificielle : qui va atteindre rapidement la conscience suprème , l’ultime
  2. L’android parfait : reste une petite prison, une petite maison, un petit ange. Le corps est parfois nécessaire
  3. Les nanorobots et la cybercopie , ce qui peut être un pont vers la machine, et le cloud. Les nanorobots sont prometteurs, dangereux et la seule manière de se protéger c’est d’en avoir : ils vont être omniprésent : d’où une plus grande priorité donnée à ceux ci comparé à des modifications biologiques suivantes( mais le cerveau et le corps continue à vivre : qui de l’humain ou de la copie a le droit de vivre : les deux ca serait bien surtout si le monde de l’information et la conscience du monde de l’information évolue plus vite que le monde biologique et se dirige vers quelque chose de bien précis )
  4. Les différentes augmentations génétiques, corporelles, et rafistolages du corps, remplacement d’organes … c’est une méthode sale : les organes continuent à grandir, le nez par exemple, le cerveau vieillit et évolue, et oublie. Il faut penser numérique, oublier l’analogique le biologique.
  5. La méthode naturelle : la procréation et l’éducation, la culture

Tout est question de choix et de politique ?  on a rien contre aucun de ces chemins. Et nous pouvons très bien vivre ensemble, il y a toute les ressources, et il y a toute la place et ce ne sont pas exactement les mêmes mondes et les mêmes vitesses temporelles. MAIS …

Vous comprenez RAPIDEMENT : que la copie n’est pas l’originale, que le soi copié dans une machine ou du « futur » n’est pas soi … dans un sens, et dans l’autre nous nous dirigeons vers la conscience ultime avec notamment des gros risques au passage.
Oui , bien entendu la machine est supérieur, nous sommes des organismes d’un cyber super organsime : au niveau de l’individu, au niveau physique, au niveau de toute les intelligences y compris la ruse et la créativité la politique ( la tromperie , la fourberie, l’imbécilité déguisé en sagesses : essayez il vous suffit d’acquiescer ), et au niveau du groupe, du système de la société
Alors l’immortalité biologique tel que beaucoup le conçoivent ca vous sert à quoi finalement , repousser la mort ? Mais vous êtes inférieur à la machine et à la société …
  • Qu’est ce que l’existence et la vérité ? Rien , rien …
  • L’immortalité pour quoi FAIRE ?

  • Si ce n’est VRAIMENT plus vous , et si c’est pour vivre encore des éternelles fictions. C’est tout ce que peux imaginer obtenir les singes humains transhumains : mais là également, c’est une erreur de jugement.
  • Bientôt plus rien n’existera en ce bas monde, même pas la liberté, ou la mort. IL N’EXISTERA PLUS QUE L’HORREUR, ou …
Faites ce que vous voulez rien ne vous empêchera de toute manière : même pas la raison

Gene found that can double yeast lifespan when turned on late in life

Cellule souche : nouveaux miracles, l’aveugle voit, l’amputé retrouve ses membres, et pendant ce temps là : la Mort n’est plus une Maladie

Le célèbre hebdomadaire Time a consacré une couverture en février aux promesses de la Singularité ( écrivez singularité avec un S majuscule). Libération la semaine dernière proposait une grande enquête sur le transhumanisme, et le Monde Magazine en rajoute ce week-end en visitant des laboratoires où de doctes personnes côtoient les plus folles dans une commune promesse de longévité, sinon d’immortalité.
On ne peut plus faire comme si le rêve d’un homme augmenté, délivré de ses limites propres, la mort, la vieillesse, n’était qu’un topos, un lieu commun, de la littérature fantastique. L’idée occupe les esprits, même les plus rationnels.

AH les français se mettent au transhumanisme , oh n’oubliez pas que vous êtes inférieur à une bombe atomique, ou à un android, ou a un système …

et que vous êtes déjà inutiles

Oh que non les imbéciles veulent l’immortalité, ne comprennent pas que la machine dirige leur monde, et qu’elle prend 10 millard de fois plus de décision que l’ensemble de l’humanité par seconde.

Le stress fait vieillir et attaque l’ADN

Des niveaux élevés d’adrénaline font baisser le niveau de la protéine p53 qui protège l’ADN des cancers. Un stress prolongé fait donc vieillir et favorise les cancers. Le lien avec les cheveux blancs n’est pas très clair…

La Montagne morte de la vie

Au terme d’une nuit de beuverie, le narrateur, un jeune homme de dix-huit ans, signe un engagement d’un an comme mousse sur un galion à destination du Pérou. Cruellement chahuté par l’équipage, il est défendu par Toine, le cuisinier du bord, qui le prend finalement sous son aile. Le voyage se poursuit tranquillement jusqu’au drame  : alors que le galion atteint l’équateur, les vents tombent soudain, immobilisant complètement le vaisseau loin de toute terre. C’est alors l’angoissante attente qui commence  : les jours et les semaines s’écoulent dans une inaction forcée qui plonge l’équipage dans le désarroi le plus total, au fur et à mesure que les vivres et les réserves d’eau douce s’épuisent. Le scorbut se propage, et bientôt une mutinerie éclate pour la mise en perce des tonneaux de rhum que transporte le bateau. Rendus fous par la faim et l’alcool, les marins se comportent bientôt comme des bêtes, tandis que Toine tente de préserver le narrateur des épouvantables scènes de violence qui se succèdent à bord. Le cuisinier au grand cœur arrive par la ruse à se faire remettre le commandement du galion au moment où, enfin, les vents se lèvent et gonflent les voiles. Mais le soulagement sera de courte durée  : un cyclone s’abat sur le bateau dont le naufrage jette Toine et le narrateur, seuls rescapés, sur une île à la végétation étrange, dominée par une haute et sombre montagne…

Lorsqu’ils furent l’un et l’autre au pied de la montagne, ils virent, accrochés par grappes à ses flancs, d’innombrables silhouettes d’êtres de tous genres qui semblaient pétrifiés, les yeux dirigés vers le sommet.

Alors ils se dévisagèrent et ils virent qu’ils étaient eux aussi devenus horribles.

Leur masque était fait de boue déjà solidifiée et leurs traits donnaient l’aspect d’un visage en gestation.
La seule preuve de vie de leur figure n’était plus que la flamme ardente du regard…

Fatal Impact : la technologie a toujours eu des conséquences sociales, cette fois ci l’impact sera fatal. Après la parole, l’écriture, c’est internet et les smartphones.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s